Le Bee wrap, où ? comment ?

Le Bee wrap, où ? comment ?

Attention, le message qui suit doit être lu le plus rapidement possible, de préférence sans reprendre sa respiration et sans tenir compte des ponctuations. Prêts ?

Top !

A la base en feuilles, assez grandes et assez robustes, on m’utilisait pour les noix et morceaux de viandes. Puis les premiers chasseurs-cueilleurs m’ont modifié puisque je suis devenu en peau de bête. Je pouvais transporter de la nourriture avec un système de lanières via les organes séchés d’animaux.

C’est en 5000 Av JC que les égyptiens m’ont introduit sous forme de tissu très fin, permettant également l’annotation via le papyrus…

 BIIIIP ! 

  • L’ECRITURE ? 
  • NON. On continue :

Plus tard, en -200 av JC, les chinois m’ont développé sous forme de papier, fin et résistant pour protéger les objets mais également le thé. 

Au 13ème siècle, la « Horner’s Company » m’a affiné en utilisant des carapaces de tortues de mer : chauffées, celles-ci prenaient la forme que l’on souhaitait. Le jargon actuel nous fait dire que c’était la première forme de « plastique naturel ».

Enfin, début du 20ème les progrès en chimie ont permis à Ralph Wiley de me découvrir par accident et me nomma SARAN WRAP (Saran étant la contraction de Sarah et Anne, ses deux filles).

 

Je suis en polymères plastique de polyéthylène et polypropylène.

Je représente l’une des plus grandes menaces modernes pour les Eco-systèmes… 

 JE SUIS-JE SUIS 

JE SUIS L’EMBALLAGE PLASTIQUE ! BRAVO !

 

Nos emballages réutilisables Beewrap en cire d’abeilles à la loupe:

Les fondations : Le tissu 

En coton biologique labellisé GOTS : concrètement c’est une accréditation certifiant que notre coton est biologique à 95% minimum.

Très compliqué de trouver des champs de coton bio (pour information la production de coton bio représentait 0,1% du total en 2006). Les principaux fournisseurs de coton se trouvent en EURASIE (Chine,Inde & Turquie) c’est la que nous sommes partis vous en trouver.

Intérêt de se compliquer la vie à trouver du coton bio ? Multiple !

L'aspect environnemental (selon l’OMS la culture du coton draine plus de 10% des pesticides utilisés pour seulement…3% des terres) ;

L’aspect santé : du cultivateur (pas d’épandage ni de produits toxiques) et bien entendu du consommateur (moins d’allergènes et une conscience plus légère).  

La maison : La cire

Nous sommes heureux d’avoir trouvé des partenaires français. Je parle au pluriel car la production de cire biologique reste limitée (mais croissante d’après nos interlocuteurs). 
Pour les soutenir, YouandBee s’engage à reverser une partie son chiffre d'affaires à la l'UNAF (Union Nationale de l'Apiculture Française)
Concrètement, des Beewraps achetés = des abeilles sauvées !

 

Le toit : L’envoi

Lorsque nos films lavables en cire d’abeilles font mouche, nous les préparons et empaquetons, toujours en France bien évidemment, à Strasbourg pour être précis (le premier qui dit que c’est en Allemagne…) et les envoyons avec amour le plus rapidement possible. Vous pourrez suivre votre précieux via le traçage produit jusqu’à votre petite boite aux lettres !  

 

L’utilisation est simple comme Beejour :

Utilisez les emballages réutilisables en cire d’abeille Youandbee directement sur vos aliments (légumes, fruits, pains, fromages) ou sur vos récipients. Pour cela, exercez simplement des petits pressions avec vos mains (2/3 secondes) sur la surface à emballer. La chaleur de vos petits doigts experts va mouler naturellement le Beewrap. 

Le film lavable va sans souci au frigo/congélateur.

Vous en avez terminé avec lui ? Très simple : vous ouvrez la poubelle, vous le jetez et en reprenez un autre… Ah non pardon. C’est fini la surconsommation ! Il vous suffit de le nettoyer !

Comment laver votre nouvel ami ? Très simple encore une fois :

A l’eau froide avec du savon/liquide vaisselle. Sécher délicatement avec un chiffon sec. Le tour est joué, il est prêt à vous rendre service à nouveau !

Achtung (oui c’est de l’allemand, vous m’avez fâché à insulter l’Alsace toute à l’heure).

Eviter les sources de chaleur (four, micro-ondes, plat encore brulant) : question de bon sens, la cire d’abeilles fond au contact de la chaleur 😉

Tout comme le film alimentaire plastique (les fabricants ont oublié de le dire…) et étant un produit naturel, nous vous conseillons d’éviter le contact direct du Beewrap avec le poisson/viande cru. On ne badine pas avec les microbes sur ce type d’aliments !


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés